retour à l'accueil
Expositions
Poèmes
Contes

Citations sur l'eau



En savoir +



Connaître l'eau - Découvrir l'eau - Partager l'eau



Connaître l'eau

Dans un tourbillon au fond d'une casserole d'eau
qui bout vous avez une cohérence
que vous ne trouverez dans aucun diamant !



L'eau dans tous ses états :

Solide : neige, glace, gelée blanche, verglas, grêle, givre

Liquide : pluie, brouillard,nuages, rosée, eau douce des rivières,
fleuves, lacs, mares, eau salée des océans et des mers

Gaz : vapeur d'eau 

L'eau dans le système solaire existe sous forme de glace
sur la planète Mars, et vapeur sur la planète Venus
très proche du soleil,
sur la Terre elle existe sous trois états :
liquide, solide et gazeux.

L'eau se répartit en 97% d'eau salée (océans, mers),
2% de glaces (pôles, glaciers),
1% d'eau douce
(nappes phréatiques, sources, torrents, rivières, fleuves)

L'action gravitationnelle de la lune et du soleil
déforme la masse d'eau en ellipse,
elle intervient suivant le positionnement des astres
dans le mouvement de l'eau sur la terre
créant le phénomène périodique des marées montantes
et descendantes,
des vives eaux et mortes eaux.
La scientifique Jeanne Rousseau a observé
des variations de résistivité
à plusieurs sources aux équinoxes et solstices
et suivant le cycle de la lune
(phases de nouvelle lune et pleine lune).





L’arc en ciel
L’arc en ciel pont entre terre et d’autres mondes
pour les diverses cosmogonies est du à la dispersion
de la lumière du soleil par les gouttes de pluie ;
il s’explique par la structure ondulatoire de la lumière
plus que par la simple optique géométrique.
Le rayon de soleil réfracté puis réfléchi
selon un angle précis
est réfracté à nouveau à la sortie de la goutte d’eau
en suspension dans l’atmosphère qui agit
comme un prisme et décompose la lumière en différentes teintes
sauf le magenta il y a 7couleurs selon Isaac Newton :
rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet .
Pour voir l’arc en ciel il faut que la source lumineuse
soit derrière l’observateur. Il y a en fait toujours plusieurs arcs en ciel.



Paradoxes de l'eau :
évaporation à 100 degrés Celsius,
les autres éléments s'évaporent à des températures négatives.

Densité maximum et volume minimum à 4 degrés Celsius,
point de congélation au dessous.

Le cycle de l'eau est perturbé en cas de déforestation importante,
les ruissellements s'intensifient et les nappes phréatiques s'enfoncent ;



l'arbre est un accumulateur d'énergie lévitationnelle véhiculée par la sève ,
il entretient un gradient de température
( étude deVictor Schauberger),
jusqu'à 55 tonnes d'eau par jour
peuvent être évaporées par l'arbre.

Le père de la dynamique des fluides
le docteur roumain henri Coanda prix Nobel
a étudié l'eau des Hunzas



une population
qui vit dans une vallée de l'Himalaya
et qui a de nombreux centenaires ;
sa température de congélation, d'ébullition,
sa viscosité et sa tension superficielle sont différentes
des eaux habituelles,elle contient des sphères minérales
ou nano-colloides avec un potentiel électrique zeta
très élevé créant des structures cristallines
ressemblant aux structures des fluides
qui entourent cellules et protéines
de plus la tension superficielle de 45 dynes
permet aux nutriments de passer dans les cellules.

La représentation de l'eau par Platon :

Platon a figuré l'eau sous la forme
d'un icosaèdre polyèdre régulier à 20 faces,
12 sommets et 30 arêtes constitué de triangles équilatéraux
qui approxime la forme de la sphère
(la sphère roule sans effort)

Icosaèdre

Icosaédre Face

l'eau nous laisse porter
et invite à la loi de la non résistance,
son mouvement se propage partout


(illustration concrète :
un container de canards en plastique perdu en mer ,
on a retrouvé des canards échoués sur les plages
de toutes les mers du globe !) ;
son facteur cinétique est utilisé
dans les moulins(l'eau entraîne le mouvement de la roue)
et aussi dans l'installation marée motrice.

L'eau est un solvant universel
qui dissoud plus de substances
que n'importe quel autre liquide.

 

Un chercheur espagnol Jose Alvarez
en observant les lois de la physique de l'eau
a mis au point une eau dyalitique
(modifiée par des sels de chlorate de sodium et de lithium)
pour dissoudre les calculs biliaires et rénaux

L’eau et le fœtus
Le fœtus flotte dans une mer intérieure dont la salinité
et la température sont optimales. .L’eau chargée d’informations
vibratoires crée un être unique.
Source : l’environnement avec l’atmosphère physique et psychique :
substances chimiques (drogues, alcool, tabac, médicaments, vaccins),
rayonsX , ondes électromagnétiques,ondes sonores ,
émotions pendant grossesse, chocs psychiques du passé etc…
Château d’eau : la mère qui récupère les informations de l’environnement
et les transmet au fœtus,
cette eau informée infiltre par percolation chaque cellule.
Circuit d’alimentation : placenta et cordon ombilical
Sites alimentés : amnios et chaque cellule
L’ADN du zygote (œuf) baigne dans 90% d’eau
imprégnée d’informations, pièce maîtresse de l’édifice cellulaire
qui sera l’individu ; l’ADN est sous le contrôle de l’eau pour la réplication
(travaux d’Etienne Guillé) et les coupures par les enzymes de restriction.
L’eau est fondamentale dans la compréhension des maladies dites génétiques.

 



Jeux avec l'eau :
natation, aquagym, water-polo, plongée sous marine,
voile, surf, planche à voile, ski nautique,
pêche à la ligne, joutes nautiques, aviron,
canoë kayak, rafting, ski de piste et de fond ,
patinage, randonnée en raquettes,hockey sur glace.

L'aquarelle :

Cette technique de peinture inventée
par le peintre anglais William Turner
utilise un mélange de pigments (couleurs)
et de gomme arabique
dilué dans l'eau, avec un pinceau en martre,
mangouste ou écureuil qui glisse sur un papier pur chiffon
la couleur vivante nage au contact de l'eau
et l'aquarelle joue la transparence pour capter la lumière.

William Turner : Venise le Pont du Rialto




Découvrir l'eau


Dans la cité byzantine de THEODESIE (500avant JESUS CHRIST) existaient des édifices pour récupérer l'eau : puits aériens de 12 mètres de haut, 30 mètres de diamètre avec des conduits de 7,5 centimètres pour la circulation , le débit était de 63mètres cubes d'eau par jour.

L'hydraulicien le plus célèbre à Rome
sous le règne de TRAJAN s'appelait FRONTIN.
Il fit construire des aqueducs constitués
d'arches semi -circulaires
dont le coffrage était en planches,
il pouvait exister 2 étages d'arches ,
la hauteur des arches était de 20 mètres ;
le bassin de décantation creusé à la main
était percé d'un puits vertical tous les 3 mètres
pour déceler les endroits de rupture possible de l'ouvrage
et faciliter l'inspection et l'entretien .
Les Romains édifièrent aussi beaucoup de thermes
certains sont bien connus : les Thermes de CARACALLA .

Aqueduc

La clepsydre , horloge à eau dont l'origine remonte
à 1600 avant Jésus- Christ donne la mesure du temps,
connue des Egyptiens, Amérindiens, Chinois
elle était utilisée chez les Grecs
pour mesurer le temps de parole des orateurs.
Ctesibius mathématicien d'Alexandrie la perfectionna .
Le nom de clepsydre vient de klesura « qui vole l'eau »
c'est un vase à l'intérieur gradué,
percé en bas d'un trou pour l'écoulement.
On peut en admirer une au musée de l'Agora à Athènes.



Bernard Gitton (artiste et scientifique) construit des horloges
à voir le temps couler :

Le repère naturel du temps écoulé est l'eau ;
à l'aide d'engrenages liquides,
elle compte les pulsations du balancier,
battant à un rythme intermédiaire
entre le pouls et la respiration.

L'horloge a une colonne annelée graduée jusqu'à 60
pour indiquer les minutes et une colonne des sphères
qui indique les heures, il associe la clepsydre
et le balancier des horloges traditionnelles
qui assure la précision ( Huygens vers 1650 construisit
la première horloge à balancier).
L'eau sert à stocker et transporter l'énergie
pour l'entretien du mouvement du balancier
et à calculer l'heure et l'afficher.

Le calcul liquide pourrait amener à l'eaurdinateur
(tous les siphons de l'horloge de Bernard Gitton font un calcul) !

La boule versante Bernard Gitton les rosiers sur loire La boule versante Bernard Gitton les rosiers sur loire

La boule versante de Bernard Gitton

Le baromètre à eau



Le baromètre à eau :
Invention d’un hollandais en 1619 le baromètre à eau
(dont le nom vient du grec baros qui signifie : poids, pesanteur)
fonctionne ainsi :
l’air enfermé dans une partie de l’appareil se dilate
ou se contracte suivant la pression atmosphérique subie
faisant monter ou descendre le niveau de l’eau du tube relié à l’air libre ;
lorsque la pression atmosphérique monte le niveau du liquide
descend et lorsque la pression baisse le niveau monte .

 

Du moulin à eau aux centrales hydrauliques

 


Le moulin à eau
son origine remonte au 2ème siècle avant Jésus –Christ
utilisé en Syrie en Chine ;
chez les Romains Vitruve décrit une roue disposée
verticalement sur un arbre horizontal.

Le moulin à eau se compose de 3 parties :
une roue hydraulique ,la vantellerie 
(vannes pour régler le cours d'eau)
et le bief cours d'eau en amont .
Les moulins dépendaient au Moyen-âge
des monastères et seigneurs
ils servaient pour la meunerie , forge , scierie , filature , tannerie .
La roue hydraulique fut utilisée jusqu' à l'invention de la machine
à vapeur de Watt ,l'industrie au 18ème siècle
est mue par la roue du moulin à eau ,
l'ingénieur John Smeaton au 18ème perfectionne
le système des roues hydrauliques
qui seront utilisées jusqu' à l'invention
des turbines (milieu du 18 ème siècle).

Dans les centrales hydrauliques
le courant d'eau actionne la roue d'une turbine
qui entraîne un alternateur
l'énergie mécanique est transformée en énergie électrique .
Le moulin à marée est l'ancêtre
de l'usine marée motrice de la Rance.



A Venise des puits pour recueillir l'eau existaient,
dissimulant de grandes citernes
où du sable avait été déposé à la fois
pour filtrer l'eau et pour que le sable
s'imprègne d'eau et la fasse remonter naturellement.

Il n' y a pas que les puits qui captent l'eau,
les plantes telles que cactus
et arbre du voyageur stockent l'eau potable.



Des barrages de la période préincas existent encore aujourd'hui
au Pérou dans la région de la cordillère noire
( région d'Ancash ) édifiés en terre et pierres
(d'une hauteur de 2 à 4 mètres et d'une largeur de 100 mètres ),
ils permettaient de stabiliser et contrôler les eaux de ruissellement,
ils ont résisté aux temps .

Les Perses renvoyaient l'eau vers les flancs des collines
à travers des tunnels creusés horizontalement :
les qanats, cette technologie s'est propagé le long de la route de la soie.
Son intérêt est que les qanats continuent de fonctionner
même lors des grandes sécheresses,
à la différence des forages par pompages hydrauliques,
ils ne font pas baisser le niveau des nappes phréatiques.

 

Pour une exploitation durable des ressources en eau
dans les zones arides les flancs des montagnes sont transformés
en escaliers géants formés par des champs étroits,
chaque marche est irriguée par de l'eau acheminée
le long du versant de la montagne depuis des sources
ou des réservoirs grâce à un réseau de canaux,
écluses et canalisations.

L'eau de pluie est collectée en Inde
en créant des murets pour diriger les pluies de mousson
vers des puits ou des lacs de retenue.

Un indien dr Pathak a crée un système pas cher de latrines
appelé  Sulabh, c'est un double puits
où les déchets sont transformés en compost,
le gaz produit par la fermentation est brûlé
pour éclairer la cuisine, le système n'utilise que 2 litres d'eau
au lieu des 14 litres pour chaque chasse d'eau
du système conventionnel,
il libère les balayeurs de déchets
eux qui étaient honnis pour ce travail,
de plus l'installation sanitaire
évitera les maladies dues
aux eaux contaminées
(les eaux usées allaient se déverser directement dans la rivière).
En Inde 700 millions de personnes n'ont pas accès aux toilettes !

Des filets résistants aux rayons ultra-violets
ont été installés dans des zones comme le désert côtier du Chili,
ils sont posés à angle droit par rapport aux vents dominants,
les nuages traversent les filets, l'eau coule le long et est recueillie
dans des gouttières puis réservoirs ;
cette technique appelée capteurs de brouillard
permet à des populations de pouvoir recueillir de l'eau potable.

Captage de la rosée :

Dans les temps anciens l'homme a collecté
la rosée pour s'alimenter en eau douce construisant
des bassins en forme de coupe sorte de puits à l'envers,
ces tas coniques de pierres ont été retrouvés
à Feodosia en Crimée par deux chercheurs fondateurs
de l'association OPUR. Cette association développe
une technique de recueil de la rosée à travers des matériaux
et formes les plus hydrophiles avec une équipe de scientifiques
de l'université de Vignola en Corse :
ils ont pu déjà recueillir 0,600litres par mètre carré
de surface et équiper une école en Inde.



Chaque minute 15 personnes meurent dans le monde
faute d'avoir accès à une eau saine ;
1milliard de personnes en sont privées
et pourtant des projets intéressants se mettent en place
mais ils ont besoin d'être soutenus financièrement :

En Inde à Panjkosi un purificateur solaire d'eau
a été mis en place, la machine d'1mètre50 de haut est constituée
d'une citerne reliée à un panneau solaire,
à l'intérieur 2 filtres éliminent mécaniquement
les particules en suspension,
une ampoule à ultraviolets alimentée
par le panneau solaire purifie l'eau :
3000litres d'eau potable par jour sont produits,
ce procédé est expérimenté dans 15 pays.

Au Bangladesh, un filtre utilisant du sable enrobé d'oxyde de fer
fixateur d'arsenic épure 100litres d'eau par jour,
ce procédé existe aussi en Grèce et Hongrie.

En Ethiopie la paille de vie (lifestraw)
tube de 30cm de long permet aux adultes et enfants
de purifier l'eau en l'aspirant.
Des filtres textiles retiennent
les impuretés de plus de 15 millième de millimètres
et une résine iodée antiseptique
ainsi que des charbons actifs purifient l'eau.

 



La baguette du sourcier pour détecter les veines d'eau souterraines
a une forme en Y ;
elle est en bois souple comme le coudrier (noisetier),
le saule, l'olivier ou l'amandier.
Le sourcier la tient entre ses mains inclinée à 45 degrés
et avance, la baguette réagit et se relève lorsqu'un cours d'eau souterrain
est présent ;
le sourcier peut déterminer la largeur, le sens et la profondeur
des veines d'eau .
Les cours d'eau font naître des potentiels électrocinétiques,
de très faibles courants électriques créant
un très faible champ magnétique perçu par le sourcier.



Le château d'eau est constitué de deux parties
un réservoir pour stocker l'eau et une tour support de la cuve,
une pompe d'alimentation maintient un niveau constant
dans le réservoir, le château d'eau constitue un réservoir tampon
entre production et distribution d'eau
afin d'assurer un débit correct aux robinets des usagers.
Le château d'eau est érigé sur une hauteur,
le réservoir au sol, sinon le réservoir doit être surélevé
ou posé au sol avec surpresseur ;
le château d'eau fournit le réseau de distribution
en eau sous pression.



Le moulin à marée

Le moulin à marée existait le long des côtes bretonnes
dès le 12ème siècle, son essor au 16ème et 17ème siècle
est dû aux activités artisanales et à la culture du sarrasin ;
édifié à même l'estran portion du littoral
comprise entre les plus hautes et plus basses mers,
dans les baies ou fonds d'estuaires,
il fut le modèle pour l'usine marée motrice de la Rance
ouvrage réalisé pour convertir l'énergie
des marées en énergie électrique.



Le moulin à foulon :

Le foulonnage consiste à dégraisser les draps de laine
dans l'eau de la rivière,
on place l'étoffe dans une cuve remplie d'eau
et de terre glaise puis elle est frappée par trois paires de pilons
mis en mouvement par la force hydraulique,
ce feutrage des fils donne de la douceur aux draps.



Le lavoir :

Le lavoir était autrefois utilisé par les lavandières
qui avec la brosse, le savon et le battoir
nettoyaient le linge qu'elles avaient amené
avec une brouette au lavoir ;
une chaudière était mise à disposition
par les propriétaires du linge à laver
ou existait aux abords du lavoir ;



ce lieu réservé aux femmes était un lieu d'échange
et pour les unes de commérage
tandis que les autres fredonnaient la chanson
des lavandières du Portugal :

Tant qu'il y aura du linge à laver

On boira de la manzanilla

Tant qu'il y aura du linge à laver

des hommes on pourra se passer

Et tape et tape et tape sur ton battoir

et tape et tape tu dormiras mieux ce soir.



La noria :

Les norias sont des machines hydrauliques
constituées d'une roue qui tourne
et à laquelle le courant d'eau permet une rotation sans fin ;
l'arbre de la roue porte des godets,
l'eau remplit les godets qui montent jusqu'au sommet
de la roue et s'évacue lorsque les godets arrivent en bas,
l'eau se déverse dans un aqueduc qui la distribue.
Le principe du chapelet de godets des norias
servait aussi dans les zones sans courant d'eau
à remonter l'eau des puits et irriguer les terres
(ce mécanisme étant assuré alors par un animal
âne ou cheval qui faisait tourner la roue).
Les norias dans le sud de la France s'appelaient pouzarenques.

 

Sources d'eau douce dans l'océan :

Connues des anciens qui immergeaient une amphore
retournée au dessus de la source,
l'eau des sources sous marines provient d'aquifères,
les résurgences peuvent se détecter du ciel
par photos infra-rouges
ou en mesurant la salinité des fonds marins .
En Méditerranée au large de Menton un dispositif
sorte de parapluie comme une grosse méduse
avec une pompe en surface permet de recueillir l'eau douce.

Au péril de l'eau :

La carte de la sécheresse se confond avec l'irrigation
agricole des régions gourmandes en eau pour le maïs !

L'agriculture n'est pas la seule responsable de la pollution
des eaux,
un cocktail de médicaments
est retrouvé dans l'eau du robinet en effet
les stations d'épuration
n'éliminent pas les molécules pharmaceutiques :

des stéroides,antidépresseurs,analgésiques,
antibiotiques,hypolipémiants,anticholestérémiants
se retrouvent dans les eaux usées qui redeviendra
l'eau de boisson ceci explique la féminisation
de certaines espèces et le développement
des bactéries résistantes à toute forme d'antibiotiques .
Consommer moins de médicaments chimiques
c'est préserver l'eau.

La France est particulièrement touchée
par ce phénomène du fait de la délivrance
des médicaments en boîte et non à l'unité
comme dans d'autres pays européens.

500 pesticides et engrais chimiques autorisés
sont responsables de la pollution des nappes phréatiques
et causes de cancers ,l'arrêt de leur fabrication
et commercialisation n'est pas encore
à l'ordre du jour !on sait pourtant
que les engrais chimiques détruisent
le cycle du souffre nécessaire à la vie.

Partager l'eau


Chapelle St Clément (St Sulpice des Landes)

L'eau et le sacré :

Au temps des druides on célébrait le culte des eaux,
cette tradition se perpétue sous le christianisme
avec le culte de Saint Clement condamné à mort
par l'empereur Trajan en 76 et emprisonné
il fit jaillir une source d'eau pour abreuver ses compagnons
et fut précipité dans la mer une ancre accrochée au cou.




L'eau dans de nombreuses civilisations a été considérée
comme sacrée.
En Inde le pélerinage de la cruche symbole de fécondité
se déroule sur les rives du Gange tous les trois ans ,
cette cruche est sensée contenir le nectar de l'immortalité,
une foule immense participe à ce pélerinage
dans les eaux du fleuve pour se purifier.



Les métiers de l'eau:
En Italie autrefois avant l'entrée en scène,
des acteurs se faisaient laver les mains.
Manuel continue la tradition de son grand père
qui lava les mains de  la comédienne Sarah Bernardht
et eut l'idée de mettre le lavabo sur un vélo,
ainsi se perpétue un petit métier des trottoirs
du temps où l'eau n'était pas si courante!
Au 18eme siècle, des livreurs de bains à domicile,
montaient une baignoire sabot et des seaux d'eau chaude
pour les familles bourgeoises ,
il existait également des porteurs d'eau
qui criaient dans les rues "à l'eau",
ce petit métier était souvent exercé
par des auvergnats et aveyronnais venus à Paris.



Point d'eau en Indes

5 millions de personnes meurent chaque année
parce qu'elles boivent des eaux impropres à la consommation,
1milliard quatre cent mille humains
ne disposent pas d'eau potable.

Or bleu, l'eau douce est source de profit ,
Jean de Florette en est mort dans ses collines
sous la plume de Marcel Pagnol !

Le prix de l'eau en 2003 a augmenté en France
deux fois plus que le coût de la vie !

Il y a pénurie d'eau douce de qualité
et non manque d'eau sur la planète.

L'ONU estime que 1,8 millions d'enfants
meurent chaque année (soit 4900 enfants chaque jour)
suite à des maladies dues à la mauvaise qualité de l'eau.

Le remède le plus important pour la santé
c'est l'accès à l'eau potable et des installations sanitaires .

Un habitant de New-York consomme en moyenne par jour
1000litres d'eau tandis qu'un Africain consomme 30litres !

La consommation d'eau douce en France :

Ménages : 6 milliards de mètres cubes

Agriculture : 4 milliards de mètres cubes

Industrie : 5 milliards de mètres cubes

Il existe une subvention à l'irrigation
dénoncée par la cour des comptes.

1,3milliards d'euros sont dépensés pour la potabilité de l'eau .

La Bretagne représente 6 pour cent de la surface agricole utile
et élève 50 pour cent des porcs et volailles du territoire français
et 20 pour cent des bovins laitiers
d'où le problème crucial d'épuration de l'eau !

 

Des conflits géostratégiques existent entre Turquie,
Syrie, Irak à propos des fleuves Tigre et Euphrate ;
la Turquie tient la clef de l'approvisionnement
en eau de ses voisins.

Au cours des 50 dernières années
il y a eu 37 conflits de l'eau
dont 27 concernaient Israël et la Syrie.

La France est le deuxième consommateur d'eaux minérales
en bouteille
après l'Italie et produit 6,5milliards de bouteilles par an.


Ressources en eau :

Pénurie d'eau douce et dégradation par les pollutions :

La quantité d'eau douce disponible par habitant
de la planète a diminué de 40% depuis 1970,
la ressource est de 7000 mètres cube par an et par habitant.

Un habitant de la planète sur cinq n'a pas d'eau potable ;
Plus d'un milliard d'habitants ne dispose pas du minimum
20 litres par jour et 3,4 millions d'êtres humains
meurent chaque année de maladies liées à l'eau.
U n européen consomme 70 fois plus d'eau
qu'un habitant du Ghana !



Solutions  :

stockage limitant l'évaporation ,
captage des nappes de brouillard ,
réutilisation des eaux usées avec épuration par graviers ,
plantes équipement basse consommation robinets ,
douches plutôt que bains ,arrêt des fuites
(la moitié de l'eau distribuée),
utilisation du verre à dents, récupération de l'eau de pluie,
utilisation du goutte à goutte (50%d'économie)
pour l'agriculture,
cultures adaptées aux sols et climats de région,
reboisement et arrêt des déforestations massives ,
maîtrise de l'irrigation gravitaire,
énergie nucléaire
(une centrale utilise 220000 litres d'eau par seconde )
remplacée par des énergies moins avides.



Consommation d'eau :

Un français consomme en moyenne 150 litres d'eau par jour !

Il faut pour :

Toilette au lavabo : 5 litres

Douche de 5 minutes : 60 à 80 litres

Bain : 150 à 200 litres

WC : 6 à 12 litres par chasse d'eau

Cuisine :

Vaisselle à la main : 10 à 12 litres

Lave –vaisselle : 25 à 40 litres

Lave –linge : 70 à 120 litres

Jardin : 15 à 20 litres (arrosage)

Piscine : 50000 à 80000litres

Lavage voiture : 200 litres

Comment éviter le gaspillage ?

Laver les légumes et fruits et
arroser les plantes et fleurs avec cette eau.

Ne pas laisser couler l'eau du lavabo en permanence
pendant les ablutions
et utiliser un verre pour le brossage et lavage des dents.

Arrêter la douche pendant le savonnage du corps
et utiliser des systèmes de pomme de douche
avec mélangeur qui donnent une température d'eau correcte,
prendre plutôt des douches que des bains
et privilégier les bains dans la mer ou
dans les rivières, cascades et torrents.

WC : utiliser les systèmes les plus économiques
pour chasse d'eau ou installer des toilettes sèches.

Pour les jardins :
pailler pour éviter l'arrosage et récupérer l'eau de pluie.

Piscines : installer des piscines naturelles
qui évitent le remplissage renouvelé,
économisent et respectent l'eau avec un procédé d'autoépuration
sans produits chimiques.

La voiture peut être nettoyée avec l'eau de récupération des lessives .



L'accès à l'eau potable, bien commun de l'humanité
constitue un droit économique et social fondamental
pour toute personne et un droit collectif
pour toute communauté humaine.


Articles de presse
Contes
Histoire à écouter
pour nous contacter
Forum











Haut


























































Haut





  ©ericoprod Haut de page